Comment voir la vie en rose ?

Connaissez-vous le biais de négativité ? Dans la liste des biais cognitifs que nous subissons, sorte de raccourcis de notre cerveau, le biais de négativité est bien connu des français. Vous savez le français qui râle pour un rien. Et ce n’est pas moi qui le dit, ce sont des études qui placent les français parmi les plus pessimistes au monde. Alors, est ce inévitable ?

Comment ce biais agit ?

Photo by Fabrizio Verrecchia on Unsplash

C’est le biais de négativité (entre autre) qui joue son rôle lorsque nous voyons TOUT ce qui ne va pas : les enfants qui ne se lèvent pas assez vite après que le réveil ai sonné, le café qui se renverse sur la table de petit déjeuner, la voiture devant nous qui n’avance pas sur le trajet du boulot et qui nous fait attraper le feu rouge (et en plus elle passe au orange ! non mais scandaleux ! ), le métro dont on voit les portes se fermer sous notre nez à 2 secondes près, le dernier pain au chocolat vendu au client devant nous à la boulagerie alors qu’on avait déjà établi un lien avec ce pain au chocolat. C’était NOTRE pain au chocolat quoi ! Il est 10h et vous déclarer officiellement que cette journée est une journée pourrie !

Un autre exemple de son influence diabolique à ce biais de négativité ? Avez-vous déjà vécu un entretien annuel par exemple, où l’on vous fait 3 compliments et 1 critique ? Qu’avez-vous retenu de cette conversation ? La critique évidemment, d’ailleurs il y a des chances si vous êtes hypersensibles, que cette critique vous la retourniez dans votre tête toute la journée voire plusieurs jours. Enervant non ?

C’est également un peu … déprimant. Et bien oui, car ces pensées influencent notre état d’esprit, notre façon de percevoir la vie. Cela nous fait percevoir le monde, notre vie sous un angle plus négatif qu’il n’est en vérité.

D’où nous vient ce biais de négativité ?

Ce biais de négativité vient de nos ancêtres qui pour survivre se devaient de repérer les difficultés, les dangers. Notre cerveau est conçu pour réagir de façon plus rapide et plus intense à la peur qu’à la joie. Le traitement plus rapide des informations négatives permet d’allonger l’espérance de vie de l’individu et cela à un avantage majeur au niveau de la survie de l’espèce car cela donne des chances supplémentaires à l’individu de se reproduire.


Ce n’est donc pas juste un trait de caractère que de râler. C’est bien l’influence d’un biais cognitif. Des études ont d’ailleurs démontré qu’une information négative avait autant de poids que 5 informations positives.

Le mal commis par les hommes leur survit ; le bien est souvent enterré avec leurs os.

Marc Antoine dans Jules César de Shakespear.

Alors, comment faire pour voir la vie en rose ?

Photo by Siora Photography on Unsplash

J’ai une bonne nouvelle : vous n’êtes pas obligé de subir votre biais de négativité et voir la vie toute grise.

En réalité, votre cerveau est malléable, plastique. Il a la capacité d’évoluer et de modifier des schémas pré-établis. De plus, nous sommes également des animaux hédonistes, à la recherche du plaisir.

Je vous propose donc de faire un exercice chaque soir avant de vous coucher pour apprendre à déceler dans votre journée les moments positifs. Cet exercice est connu de la psychologie positive. Il permet de renforcer notre acuité des moments de bonheur simple et quotidien. Cela muscle votre capacité à relativiser.

L’idée est simple :

Chaque soir, avant de vous coucher, noter dans un carnet 3 moments agréables, qui vous ont fait du bien, dont vous voudriez remercier quelqu’un, ou quelque chose. C’est un exercice à réaliser pendant au moins 3 semaines.
Personnellement, j’ai vu un changement dans ma façon de voir les évènements dans ma vie au bout de ses 3 semaines. J’ai senti un certain détachement par rapport aux choses négatives qui pouvaient m’arriver. Ces évènements désagréables n’avaient plus du tout le même impact sur moi. Cela m’a même suprise de constater qu’avant, j’aurais été toute retournée et que j’aurais mis des heures à m’en remettre. Et maintenant, j’avais développer cette capacité à relativiser presque naturellement par rapport à la situation.

Au début, vous aurez certainement du mal à trouver 3 moments agréables. C’est normal, vous n’êtes pas entrainé encore à cela. C’est pourquoi il faut continuer, persévérer. Et puis vous allez pouvoir déceler des moments agréables dans de toutes « petites » choses : réveiller votre bébé après une nuit complète (yes!), voir votre mari rentrer de sa journée et vous sourire, apercevoir un rayon de soleil filtré à travers les feuilles d’automne…

Vivez cela comme un jeu, une expérience ! Et observez ce que cela change en vous ! Bientôt, vous noircisserez votre page du carnet avec tous les évènements bénéfiques d’une seule journée.

Et si le coeur vous en dit, racontez-moi en commentaire ou par mail ce que vous avez pensé de cette expérience !

Pour aller plus loin :

Un article complet sur le biais de négativité, la peur de la perte, je vous recommande celui-ci

Le livre de Florence Servan-Schreiber : 3 kifs par jour

Dans les méditations de Christophe André, vous pouvez retrouver cet exercice sur la gratitude.

Le podcast Emotions sur la gratitude : https://podtail.com/no/podcast/emotions/la-gratitude-pourquoi-nous-fait-elle-du-bien/

Je suis Virginie Cotel, j’accompagne les femmes hypersensibles ou surdouées à comprendre leurs particularités et créer la vie dont elles rêvent.

Devenez votre priorité, développer votre créativité pour créer la vie dont vous rêvez (secrètement)

2 Replies to “Comment voir la vie en rose ?”

  1. Pour ma part, j’ai fais quelque chose de ce style, prôner par Franck NICOLAS…le rituel du soir…et je dois dire qu’en effet, ça a changé ma vision des choses et je suis davantage reconnaissance de ce que j’ai et je vois moins les choses noires.

    Merci à toi pour ce bel article.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.