Où portes-tu ton attention ? Newsletter 6

Bonjour,

Cette semaine, il y a encore beaucoup de choses que j’ai envie de vous partager. Si je devais résumer mes « découvertes » ou « redécouvertes » du moment, il y a notre attention : sur quoi la porte t-on ? Où mettons-nous de l’importance ? 
Et le second point, c’est que rien n’est décidé par avance. Nous naissons avec un potentiel et selon la façon dont nous vivons les choses, ce potentiel va se réaliser ou bien un autre.

Pourquoi je vous dis tout ça ?
Parce que j’ai écouté le podcast de Métamorphose avec Bruce Lipton, un biologiste cellulaire américain, auteur de « La biologie de nos croyances ». Il explique qu’à peine 1% de nos gênes s’expriment, qu’il n y a aucune fatalité bien au contraire. Et que nos gênes vont s’exprimer (bon ou « mauvais ») selon ce que l’on visualise, ressent. D’où l’importance de ce à quoi nous faisons attention ! La conscience de nos pensées, de nos émotions.

Au menu de cette newsletter :
– Un podcast sur la biologie des croyances
– Un défi 
– Deux évènements pour cette fin juillet

Bonne lecture !

Vous aussi vous vous sentez perdu, vous aimeriez retrouver l’équilibre dans votre vie, être votre priorité ? Prenez rendez-vous pour une séance découverte d’1h offerte :

Rien n’est joué par avance

Sur Métamorphose podcast – un podcast que j’aime beaucoup et dont je vous invite à écouter d’autres épisodes – Anne Ghesquière a interviewé le biologiste cellulaire américain Bruce Lipton. Bien que certains passages soient un peu long (Bruce Lipton ayant tendance à se répéter), j’ai apprécié la pédagogie pour combattre cette croyance que nos gênes contrôlent notre vie. Vous savez, un peu façon « Bienvenue à Gataca », ce film où l’on sélectionne les embryons en fonction de leur gêne qui prédirait réussite scolaire, professionnelle, relationnelle ?

En réalité, on a découvert que le contrôle des gênes se faisait au-dessus des cellules. Ce qui va faire qu’un potentiel ou un autre advienne est en fonction de l’environnement, de ce que nous avons en tête, notre façon de percevoir la vie, de réagir à un événement.

Donc, nous avons le pouvoir ! Car nous pouvons agir sur notre environnement, nous pouvons choisir nos pensées.

Allez-vous relever ce défi ?

photo : lescaillouxdeminuit

Si vous avez écouté le podcast avec Bruce Lipton, il mentionne ces programmes par défaut que nous apprenons dans notre enfance, dont nous n’avons pas conscience. Ce sont ces « programmes » qui nous font agir en mode automatique.

Le biais de négativité est un de ces programmes par défaut de notre cerveau qui explique pourquoi celui-ci enregistre et fixe les évènements négatifs de notre vie. Heureusement, notre cerveau est malléable ! Il a la capacité d’apprendre quelque soit notre âge. Il est possible de créer de nouveaux programmes plus utile pour nous. C’est pourquoi un exercie aussi simple que de noter chaque soir dans un carnet, les 3 kifs de la journée peut changer votre vision du monde.

C’est vraiment efficace pour créer de nouveaux schémas neuronaux capable de nous faire remarquer ce qui va bien dans notre vie.

Au début, cela vous semblera peut être difficile. N’hésitez pas à noter des toutes petites choses.Alors qui se lance dans ce défi ?

Je vous propose de m’envoyer vos 3 kifs chaque jour pendant 3 semaine pour vous encourager à continuer !

Pour en savoir plus, retrouvez mon article sur les 3 kifs par jour.

Evènements à venir

24 juillet à 9h30

Petit-déjeuner des atypiques

Vous habitez Toulouse ou ses environs ?

On se retrouve entre atypiques pour prendre un café en toute simplicité.

Take me to the coaching en groupe
31 juillet à 17h30

Coaching en groupe

Je vous propose une session de coaching en groupe sur Zoom pour :

  • Rencontrer des personnes qui partage vos interrogations
  • Trouver des pistes ensemble pour changer les choses

Un peu d’inspiration ?

Vous avez aimé cette newsletter ? Et si vous la receviez directement dans votre boîte mail pour être sûr de ne rien manquer !

Publié par Virginie Cotel

Je m’appelle Virginie Cotel. Après 13 ans à créer des logiciels et sites web pour de grandes entreprises, j’ai souhaité me reconvertir. Le jour où j’ai découvert que j’étais surdouée, mes perspectives ont changé et j’ai enfin accepté que mon envie d’accompagner des personnes était ce qui avait le plus de sens pour moi.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :