4 bonnes raisons de faire le test de QI

credit photo : Les cailloux de minuit


Passer ou ne pas passer ce fameux test ?
C’est vraiment une question qui taraude à un moment de son chemin. On lit des descriptifs sur les zèbres, les surdoués, les HP. On se reconnaît dans plusieurs caractéristiques, mais pas toutes. Peut-être, dites-vous « et si…, cela expliquerait tellement de choses! ». Et en même temps, vous ne vous sentez pas du tout supérieur intellectuellement. Vous avez peut-être même était nul.le en classe, ou bien juste au niveau. Alors quelles sont les bonnes raisons de passer le test de QI ?

Dans cet article, je vais vous exposer pourquoi répondre à ces questions me semble fondamental. Et si possible, j’aimerais mettre un peu de légèreté dans cette étape. Car il s’agit d’une étape et vous pouvez la dépasser.

Dans mon expérience, lorsque vous en êtes là à vous reconnaître dans les caractéristiques des zèbres, et que vous hésitez à passer le test, c’est qu’il est possible qu’une partie de vous, trouve cela un peu prétentieux. Prétentieux d’oser croire être un haut potentiel, un surdoué. Déjà, le nom … Je veux dire SURdoué ou HAUT potentiel. Ca n’est pas n’importe qui, non ?

Alors, de là à croire faire partie de ces gens au chiffre de QI qui dépasse 130 !

Quand je suis contactée par des personnes en quête de réponse sur le haut potentiel, il y a ce besoin de vérifier que vous n’êtes pas à côté de la plaque, en vous imaginant dans les 2,5% de la population avec une intelligence supérieure.

Je vous écoute et je vous rassure. En écoutant votre histoire, cela me paraît souvent, tout à fait pertinent, de vouloir passer un bilan psychométrique, je vous explique pourquoi.

Pourquoi vous êtes légitime en vous demandant si vous devriez passer le test ?

Pour commencer, je vois deux très bonnes raisons de passer le test de QI :

  • Dans bien des cas, il y a déjà une autre personne de votre famille, un enfant, un parent qui a été détecté haut potentiel. Dans les études faites au sujet du QI, 50% serait dû à la génétique et 50 % à l’environnement de la personne. Cela implique que si vous avez un parent ou un enfant HP, il est possible que vous le soyez également.
  • Parce que dans votre histoire, vous reconnaissez celle que j’ai pu écrire ici : une histoire qui parle d’adaptation, de bon petit soldat, où vous avez fait des choix pour répondre aux attentes de vos parents, de la société sans apprendre à vous connaître. Une histoire où les émotions prennent beaucoup de place à vos dépens. Une histoire où vous vous sentez assez seuls, en décalage, où vous attendez que votre vraie vie commence.

La clé pour avancer : passer le bilan

Je sais que d’être reconnu par un autre HP a été pour moi, l’autorisation que je recherchais pour oser passer le test. Et je pense que bien des personnes qui me contactent, ont besoin d’entendre ces mots de la part d’un professionel.
Votre besoin d’être reconnu tel que vous êtes, avec vos particularités est un besoin essentiel : c’est le besoin de validation.
Etre validé dans qui vous êtes, pleinement, entièrement, avec vos failles, vos bizarreries, vos différences et tous vos talents.

Alors, oui, passer le test c’est important, d’autant plus quand ces questionnements ne font qu’aller et venir :

  • aller vers : oui je suis sûrement surdoué.e, cela explique tellement de choses dans mon histoire !
  • et venir, non ce n’est pas possible, je ne suis pas assez intelligent.e, quelqu’un s’en serait rendu compte.
    Ces allers-retours sont douloureux, prenants, envahissants. Et ils vous empêchent d’avancer.

Ce n’est pas juste un chiffre

Rester dans le doute n’est pas une solution. La peur de vous tromper, d’avoir honte si votre QI n’est pas assez haut, la peur de devoir encore chercher, vous empêche d’avancer pleinement.
Si je devais donner une image à cette situation, ce serait celle d’une mouche coincée dans un bocal. Cette dernière cherche la sortie en se cognant aux parois, en espérant pouvoir passer à travers la paroi de verre. 

Est-ce que vous ne chercheriez pas à passer « à travers » la question de votre haut potentiel ? À l’éviter ? N’êtes-vous pas tenté, par moments, de faire comme si de rien n’était ?
Vous trouverez une sortie par le haut, en vous extrayant du bocal. En allant chercher des réponses à vos questions. Ensuite, vous pourrez continuer votre chemin sur de nouvelles bases. Car mieux se connaître, c’est aussi le chemin pour moins se faire souffrir.
C’est pourquoi je vous invite à faire ce test pour vous débarrasser de ces questionnements en boucle.

Ce que vous obtiendrez avec ce test est plus qu’un chiffre

Le résultat du test est plus qu’un chiffre. Ce n’est pas juste votre « QI est de tant ». Ce n’est pas non plus une validation. Un tampon, un oui ou un non.
Par contre, c’est le moyen de comprendre son fonctionnement. Comprendre comment votre cerveau opère, là où vous avez des atouts, là où il y a peut être des choses à améliorer (et oui même quand on est surdoué :)).

Vous n’êtes pas juste un chiffre, vous ne serez jamais défini par votre QI. Celui-ci fait partie de votre personnalité, il en est une facette. Une facette par laquelle, dans votre histoire, à un moment, vous avez besoin de vous référer pour apprendre comment vous fonctionnez.

Faire le test de QI, c’est mettre en lumière une facette de votre personnalité. Dans ma vision des choses, une personnalité est un diamant aux 1000 facettes.
Une fois que vous aurez apprivoisé celle-ci, vous pourrez continuer votre chemin pour explorer les 999 autres et construire une vie qui vous correspond.
Ne perdez pas plus de temps sur celle-ci.

Publié par Virginie Cotel

Je m’appelle Virginie Cotel. Après 13 ans à créer des logiciels et sites web pour de grandes entreprises, j’ai souhaité me reconvertir. Le jour où j’ai découvert que j’étais surdouée, mes perspectives ont changé et j’ai enfin accepté que mon envie d’accompagner des personnes était ce qui avait le plus de sens pour moi.

Laisser un commentaire