Quel métier quand on est HP ?

Processed with VSCO with a4 preset

Y a t’il un métier rêvé quand on est HP, surdoué ou zèbre ? Vous avez découvert que vous étiez haut potentiel et cette information explique tellement de choses sur votre fonctionnement ! Alors, avec un peu de chance, cela pourrait aussi être le sésame pour découvrir pour quoi vous êtes fait.e ?
Est-ce qu’être HP donne aussi des indices, des penchants pour certains métiers plus que d’autres ?
Réponse de Normand : peut-être bien que oui, peut-être bien que non (pardon, ce sont mes racines qui parlent 😅).

Je me suis posée longuement cette question quand j’ai découvert ma douance, il y’a 4 ans. Cette question allait et revenait depuis mon diplome d’ingénieur. Et, je sentais, de plus en plus fort, cette sensation que je n’étais pas à ma place dans mon travail.

J’espèrais, je crois, que la douance me donne TOUTES les réponses aux questions que je me posais à l’époque. C’est tentant, au début, de chercher à expliquer tout ce qui nous arrive par un seul phénomène. Pourtant, nous sommes bien plus riche, nos personnalités sont bien plus belles que le contour de ces deux petites lettres : HP.
Surtout, nous sommes tous différents. Vous ne retrouverez pas tous les HP du monde dans un seul métier.

En quoi savoir que vous êtes HP va vous aider à trouver votre métier ?


Globalement, parce que savoir que vous êtes surdoués ou zèbre, c’est apprendre à mieux vous connaître. C’est commencer à comprendre :

  • votre fonctionnement : quel rythme aimez vous avoir, avec qui vous aimez travailler, de quelle façon, en écoutant votre énergie et votre motivation;
  • vos forces : oui, vous allez plus vite sur certains aspects, vous pouvez avoir plus de mémoire, plus de sens pratique pour certains, plus de créativité…
  • vos vulnérabilités : moi, la compta et l’administratif c’est pas mon fort. Quel rapport avec le haut potentiel ? Tout simplement, pour les profils HP ce qui ne nous stimule pas intellectuellement est beaucoup plus pénible à réaliser. Je vous rassure, vous pouvez être HP ET comptable et adorer ce que vous faites. Chacun ses goûts et ses motivations;
  • vos besoins : vos besoins en tant qu’ HP sont parfois différents de ceux de vos collègues. Besoin de plus de calme, de plus de créativité, de plus de sens dans votre travail, de plus de liens humains, de plus d’autonomie …
  • vos valeurs : vos valeurs sont non-négociables. Et quand on est surdoué, les valeurs sont très présentes dans nos vies. Si on n’y répond pas, on va se sentir en dissonance cognitive. C’est épuisant à vivre, ca peut même nous rendre malade.

Pourquoi être HP ne suffit pas à déterminer votre métier ?

En ayant accompagné plus de 100 personnes ces dernières années, je pourrais vous confirmer qu’il n’y a pas de métier de prédilection quand on est HP.
Décevant ? Non ! J’irai même jusqu’à dire que c’est une bonne nouvelle.
Nous sommes bien plus que des personnes dont le QI est supérieur à 130.
Vos valeurs, vos besoins, vos aspirations, votre personnalité, votre histoire sont uniques.
Vous êtes une combinaison unique de talents.
J’ai vu des personnes qui sont heureuses en travaillant comme :

  • infirmièr.e
  • coach
  • consultant.e en informatique
  • chercheur.se
  • responsable marketing
  • professeur
  • manager
  • entrepreneur.e
  • formateur.rice
  • artiste
  • médecin, kiné

Cependant, je peux également vous citer un passage du livre « Adultes sensibles et doués, Trouver sa place et s’épanouir » de Arielle Adda et Thierry Brunel. Au chapitre 12 du livre, les auteurs citent les 10 catégories de carrières et métiers adaptés aux profils doués de Jan Goldberg.

  1. La biotechnologie, la biologie et les sciences du vivant (…)
  2. La médecine (…)
  3. Les sciences de l’agriculture (…)
  4. Les sciences physiques, la recherche de la Terre, des océans, de l’atmosphère des autres planètes et de l’espace (…)
  5. Les inventeurs, les chercheurs enseignants et experts en invention, création et créativité (…)
  6. L’aéronautique (…)
  7. L’ingénierie et le design (…)
  8. L’informatique et les mathématiques (…)
  9. La musique (…)
  10. L’art (…)

Ensuite, Thierry Brunel complète, cette première liste par les domaines suivants :
a. les publicitaires, créatifs en publicité et stratèges
b. les avocats;
c. les noatires;
d. les experts financiers, prévisionnistes, analystes, gérants, et allocataires d’actifs;
e. les réassureurs et actuaires ;
f. les journalistes;
g. les producteurs;
h. les psychologues et professions paramédicatles, les vétérinaires;
i. les consultants en stratégie, en implémentation opérationnelle, en marketing;
j. les chasseurs de têtes et cabinet de recrutement;
k. les cabinets de conseil en relations publiques, image et communication;
l. les professions du spectacle;
m. les directeurs et responsables associatifs, directeurs et chefs de projets;
n. les directeurs de la stratégie et stratèges;
o. les directeurs financiers et trésoriers;
p. et toutes autres professions libérales.

Votre métier actuel est dans la liste et pourtant vous ne vous sentez pas à votre place ?


A mon avis, le problème avec cette liste c’est qu’elle ne vient pas parler de la façon dont on a envie de contribuer au monde.
Comme j’aime à le dire : un métier n’a pas intrinsèquement du sens. Il a le sens qu’on lui donne. C’est pourquoi, il est si important de s’autoriser à vivre nos valeurs propres, utiliser nos compétences uniques. Car c’est ainsi qu’on trouve SON métier.
Ou plutôt, devrais-je dire SES métiers ?

Il y a, peut-être, plusieurs métiers qui correspondent à votre façon de voir la vie, à votre envie de contribuer au monde.

Pour finir, la question pour moi la plus importante, au delà de quel métier, c’est : quelle trace ai-je envie de laisser ? Qu’est-ce qui est important pour moi de réaliser sur Terre ?

C’est encore flou pour vous ?
Et si on en discutait ?
Prenez rendez-vous pour une séance découverte gratuite :

Virginie Cotel
Virginie Cotel

Je suis Virginie Cotel, coach de vie certifiée. Je vous accompagne, haut potentiel, hypersensible ou multipotentiel à comprendre votre fonctionnement pour le vivre au mieux, vous épanouir en osant être vous et créer la vie dont vous rêvez vraiment.

Publié par Virginie Cotel

Je m’appelle Virginie Cotel. Après 13 ans à créer des logiciels et sites web pour de grandes entreprises, j’ai souhaité me reconvertir. Le jour où j’ai découvert que j’étais surdouée, mes perspectives ont changé et j’ai enfin accepté que mon envie d’accompagner des personnes était ce qui avait le plus de sens pour moi.

Laisser un commentaire