Les étapes dans la découverte de son haut potentiel

Par quelles étapes passe t-on quand on fait la découverte de son haut potentiel ? Y a t-il des étapes justement ? Que provoque cette découverte ? Comment vit-on cette information toute nouvelle ?

Bien sûr, chacun d’entre nous la vivra à sa façon de par son histoire. On peut cependant, remarquer des étapes qui se dessinent. J’ai listé 7 étapes différentes de la phase d’ignorance du sujet à la phase d’intégration à son identité. Vous me suivez ?

0- La phase d’ignorance

C’est une période où ne sait pas que l’on est concerné par le HP. Voire même quand on nous parle de ça, on n’entend pas, on passe totalement à coté du sujet ! J’ai par exemple complètement effacé de ma mémoire un échange avec un collègue qui m’affirme m’avoir parlé de mon potentiel, un an avant de le découvrir par moi-même. Je pense que lorsqu’on est prêt, ce sujet traversera notre vie et là, on ne le laissera pas tout simplement passer.

1- la phase de découverte du haut potentiel

Du coup, la phase suivante, c’est justement quand c’est le moment pour nous d’aborder le sujet. Soit parce que quelqu’un de notre entourage nous en parle, soit lorsqu’un parent le découvre chez son enfant.
Et ça peut ressembler à ce dialogue intérieur :
« Tiens, le haut potentiel, c’est quoi ? C’est bizarre, ça me ressemble vraiment ! Ouah ! mais c’est fou c’est tout moi en fait! Mais c’est pas possible je ne suis pas intelligent.e »
Et là on tombe dans …

2- la phase de doute

Phase plus ou moins longue selon les personnes. Certains clients m’avouent qu’ils ont mis plusieurs années avant de faire un test et dépasser cette étape du doute. Personnellement, je l’ai vécu deux mois et j’ai trouvé ça déjà très long de me poser des questions sur le sujet jour ET nuit.
On se trouve alors 1000 raisons pour disqualifier cette intuition et ça donne quelque chose comme …
« C’est moi, mais non ce n’est pas possible :

  • je n’étais pas bon à l’école
  • je suis nulle en maths
  • j’ai galéré pendant mes études
  • je ne suis pas quelqu’un d’extraordinaire
  • j’oublie tout le temps mes clés
  • je ne suis doué.e en rien
  • Je suis en plein effet Barnum
    (rayer la mention inutile)
    Pourtant, ça explique tellement de choses dans mon passé, dans mes relations… Et si c’était possible ? Mais qui je suis pour penser être plus intelligent.e que la moyenne ? »

Dans le livre d’Elodie Crépel, Femmes atypiques, elle mentionne que chez les femmes surdouées on assite au « Barnum de l’effet Barnum ». C’est à dire, que les femmes HPI ont plus tendance à avoir peur de se surestimer et vont donc plus facilement chercher à démentir être concerné par la douance.

Pour aller plus loin, si vous avez des doutes sur l’intérêt de passer le test, j’ai rédigé cet article : Dois-je passer le test ?

3- la phase de révélation

C’est le moment où vous prenez le taureau par les cornes et vous décidez enfin de vous confronter à cette information par un test (bilan psychométrique ou test de douance par ex).
Vous avez pris rdv avec un psy ou un praticien.
Et là devant vous, il vous dit : « Vous êtes un.e haut potentiel »
Pfiouuu, ça fait quelque chose. Tellement, que c’est un peu difficile de dire ce que l’on ressent à ce moment là. Entre la libération de ne pas s’être trompé et d’être reconnu. Et le vide du après : qu’est-ce que j’en fais maintenant ?

4- La phase d’assimilation

Nouvelle et grande étape dans la découverte de son haut potentiel et qui dépend encore une fois de chacun : la phase d’assimilation.

La plupart vont se saisir de cette reconnaissance par un professionnel pour s’autoriser à enfin laisser libre court à leur envie de tout connaître sur le sujet. C’est comme une grande autorisation, une validation de ce qu’on avait senti.
C’est la phase où vous allez lire, écouter, regarder tout ce qui s’approche de près ou de loin au sujet. Une vraie boulimie d’apprentissage !

Pour d’autres, la phase d’assimilation n’aura pas lieu. Il y a peut être un blocage.
Apprendre que l’on est haut potentiel touche à son identité, à la façon dont on se représente.

La phase d’assimilation permet de comprendre ce que cela veut dire être haut potentiel et plus particulièrement, ce que cela veut dire pour soi. Car tous les HP sont différents.

5- La phase d’affirmation de soi

Après avoir mieux assimilé ce que cela signifie pour vous d’être surdoué, vous allez prendre conscience et peu à peu assumer vos besoins spécifiques :

  • besoin de stimulation intellectuelle
  • besoin d’apprentissage
  • besoin de complexité
  • besoin d’alignement avec vos valeurs …

C’est le moment, où vous allez oser être vous-même sans chercher à vous adapter systématiquement. Sans être dans la revendication, vous allez pouvoir penser et exprimer ce qui vous convient et ce qui ne convient pas. Que ce soit dans vos relations ou dans le travail. C’est le moment, où vous alignez votre vie à ce qui est important pour vous et ce qui vous correspond.

6- La phase d’intégration

La dernière phase est atteinte quand on a plus besoin de tout voir à travers le prisme du haut potentiel. Toute votre vie, et tous vos comportements ne s’expliquent pas uniquement parce que vous êtes surdoué ou zèbre !
C’est une facette de votre personnalité. Elle est importante. Mais vous êtes bien plus que juste une personne à haut potentiel !
Alors peu à peu, vous allez vous réappropriez d’autres très belles facettes de votre personnalité.

Et vous ? Où en êtes vous de votre découverte du haut potentiel ?

Publié par Virginie Cotel

Je m’appelle Virginie Cotel. Après 13 ans à créer des logiciels et sites web pour de grandes entreprises, j’ai souhaité me reconvertir. Le jour où j’ai découvert que j’étais surdouée, mes perspectives ont changé et j’ai enfin accepté que mon envie d’accompagner des personnes était ce qui avait le plus de sens pour moi.

2 commentaires sur « Les étapes dans la découverte de son haut potentiel »

Laisser un commentaire