5 bonnes raisons de choisir un coach pour haut potentiel ou hypersensible

vue prise en hauteur sur les toits oranges et les immeubles aux murs blancs
Photo par @lescaillouxdeminuit

Vous venez de découvrir que vous étiez haut potentiel intellectuel ou que vous êtes concerné par l’hypersensibilité ? Vous le savez depuis un moment mais vous sentez que cette atypie vous échappe et vous ne trouvez pas votre place ? Vous cherchez quelqu’un pour vous accompagner et vous vous demandez si un coach pour haut potentiel ou l’hypersensible serait une bonne idée ?
Voyons ensemble les 5 bonnes raisons de choisir un coach pour haut potentiel ou hypersensible, selon moi.

Raison n°1 : Avoir un professionnel qui sait reconnaître le Haut Potentiel Intellectuel ou la Haute Sensibilité

Quand on commence à découvrir le sujet du HPI, on peut passer par une phase pleine de questions et de doutes assez inconfortables. On oscille entre : « Mais ça explique tellement de choses » à « Ce n’est pas possible je ne suis pas matheuse/ intelligente / douée à l’école » (et j’en passe).
Consulter un professionnel formé aux questions de la douance et de la haute sensibilité, c’est un excellent moyen d’en apprendre plus sur soi.
Qu’on ait ou non eu un avis professionnel avant de me contacter pour un coaching n’a aucune importance pour moi. Je travaille avec les personnes qui avant tout, se sentent en décalage et se reconnaissent dans ce que je partage. Effet Barnum ou non, faire la démarche de mieux se connaître est une démarche courageuse.
Et puis, si vraiment il y a un doute, je peux maintenant vous proposer de passer le test de douance ou un test d’hypersensibilité pour vous apporter des réponses.

Un bon coach pour haut potentiel et hypersensible saura vous dire si vous êtes vraiment concerné par ces sujets ou s’il faut travailler sur d’autres aspects.

Raison n°2 : Choisir un coach pour haut potentiel ou hypersensible pour se sentir compris, sans devoir se justifier

C’est un des aspects qui revient le plus souvent : se sentir enfin compris ! Choisir un coach pour haut potentiel ou hypersensible, c’est s’assurer que le profession sait de quoi il parle et comprends vos ressentis, vos expériences.

Et oui, c’est une vraie douleur pour nombre d’entre vous qui vous sentez différents. Parfois, on ne sait pas très bien en quoi on est différent. Mais quand on rencontre quelqu’un avec qui la conversation est fluide et profonde, là enfin, on se sent bien. Cette sensation, d’être compris peut être longuement recherchée, notamment chez les personnes THPI (0,1% de la population).

Au-delà du fonctionnement cognitif, ce qui donne cette sensation de compréhension, c’est de partager des valeurs, de se sentir écouté et accueilli pleinement et sans jugement.

Et je pense que pour ne pas juger, non seulement, c’est une posture juste de coach, mais il s’agit de connaître la neurodiversité afin de ne pas attribuer un comportement à une mauvaise stratégie. Beaucoup de multipotentiels par exemple, se sont sentis obligés de choisir un voie professionnel alors qu’ils sont par essence des personnes qui ont besoin de diversité et de multiples activités.

C’est pourquoi j’essaie de réhabiliter autant la procrastination, par exemple ! 😊 La procrastination étant une étape nécessaire chez les hauts potentiels dans leur réflexion.

Raison n°3 : Etre guidé.e par un coach qui vit le haut potentiel et l’hypersensibilité

Choisir un coach pour haut potentiel ou hypersensible, c’est choisir quelqu’un qui est passé par là. La plupart des professionnels spécialisés soit dans le haut potentiel, soit dans l’hypersensibilité sont eux-mêmes concernés par le sujet. Ce n’est pas un hasard si aujourd’hui, ils ont choisi l’accompagnement. Cela répond à leurs valeurs, à leurs motivations profondes pour contribuer au monde. C’est en tout cas, totalement mon cas.

J’écoutais hier encore, Natacha Calestrémé dans le podcast Vlan, qui parlait des expériences douloureuses que l’on peut vivre. Elle faisait cette métaphore avec le rosier qui a besoin pour faire de belles fleurs, de terreau, de fumier. Et bien « ces merdes », ce sont nos expériences douloureuses. C’est avec elles que l’on grandit et que l’on s’épanoui.
Je dis souvent, que le burn out, le harcèlement moral, la maladie chronique et toutes les expériences difficiles que j’ai vécu, je ne les revivrai pas ! Mais ce sont elles qui font ce que je suis aujourd’hui et dont je suis fière.
Le HPI et l’HS ne sont pas les responsables de ce vécu, mais ces caractéristiques ont joué un rôle majeur dans ma façon de ressentir. Avoir appris ma différence a clairement été un déclic pour faire les bons choix et créer une vie qui me correspond.

C’est cet apprentissage (s’écouter, se faire confiance) que je transmet aujourd’hui.

Raison n°4 : Un accès à des praticiens sensibilisés aux questions du haut potentiel et de l’hypersensibilité

Etre accompagné par UN professionnel c’est bien. Mais parfois, cela peut ne pas suffire. Nous avons tous un chemin différent. J’ai par exemple, était longtemps complètement coupée de mes ressentis, de mon corps. J’ai rencontré des personnes, elles, très conntectées à leur corps mais qui cherchait des réponses via la spiritualité.
A chacun ses croyances et ses besoins. Du coup, j’aime avoir autour de ma pratique des professionnels de l’accompagnement sensibles qui sauront compléter le travail réalisé en coaching par d’autres approches : hypnose, sophrologie, naturopathie, et bien plus encore.

Raison n°5 : Eviter le biais de sur-attribution quand on est haut potentiel, hypersensible

Pour pondérer tout ce que je viens de détailler concernant le fonctionnement spécifique d’un HP ou d’un HS, je tiens à parler de sur-attribution.

Qu’est-ce que c’est ? C’est la tendance à systématiquement attribuer ses difficultés, problèmes ou souffrances à une étiquette comme le haut potentiel ou l’hypersensibilité.
Non, tout vos problèmes ne viennent pas de la douance ou de votre grande sensibilité. Cela n’explique pas tout.

Et c’est parce qu’il est possible de faire la distinction, qu’il est aussi possible de changer les choses !
Sinon, vous imagnez ? Vous seriez coincé à vie dans la même situation inconfortable ?
Il est, non seulement, possible de changer, d’apprendre comment on fonctionne, mais il est également possible de faire évoluer des comportements liés à d’autres aspects de vous.
En coaching, on travaille bien heureusement, au delà de votre particularité de HP ou HS !
Car il s’agit de vous découvrir vous dans la multiplicité de vos facettes.
Comme je le dis également dans l’article sur les étapes lors de la découverte de la douance, vous êtes bien plus qu’un haut potentiel intellectuel. C’est seulement une facette d’un diamant à 1000 facettes qu’est votre personnalité.

Envie de vous sentir compris, écouté sans jugement ?

Publié par Virginie Cotel

Je m’appelle Virginie Cotel. Après 13 ans à créer des logiciels et sites web pour de grandes entreprises, j’ai souhaité me reconvertir. Le jour où j’ai découvert que j’étais surdouée, mes perspectives ont changé et j’ai enfin accepté que mon envie d’accompagner des personnes était ce qui avait le plus de sens pour moi.

Laisser un commentaire