Ce que vous coûte le syndrome du caméléon

filet d'orange posé sur des planches en bois
photo par @lescaillouxdeminuit

Cette semaine mon client Sébastien m’évoquait son travail dans lequel l’une de ses plus grandes frustrations, c’est de ne pas arriver à dire non.
Il est dans l’informatique et quand tombe un nouveau sujet, c’est toujours pour lui. Il faut dire qu’il adore la nouveauté et puis il aime bien rendre service…

Non seulement il s’occupe de l’étude, mais en plus il enchaine la réalisation, la vente, l’après-vente, le déploiement. Bref, il fait le boulot de 3 services différents, au moins!
Il me confie : « j’aimerais que les gens me disent ce qu’ils attendent de moi et me mettent des barrières parce que j’ai l’impression qu’ils ne sont jamais satisfaits« .

Qu’est-ce que le syndrome du caméléon ?

Aïe, Sébastien vit le syndrome du caméléon, une compétence spéciale des personnes à haut potentiel intellectuel ou hypersensibles, celle de s’adapter à leurs interlocuteurs.
À la manière du caméléon, en fonction des personnes avec qui l’atypique interagit, il va adapter son discours, ses émotions, son apparence, ses pensées, ses actes par rapport à ce qu’il pense qu’on attend de lui.

C’est une compétence, oui, car cela demande un grand sens de l’observation pour comprendre son interlocuteur ou l’environnement dans lequel on se retrouve, un sens de l’analyse pointu pour ajuster son comportement.

Le syndrome du caméléon vous coûte

Pour autant, cette compétence n’est pas sans contre-partie. Elle peut coûter cher ♨️ :
😴 En énergie : dans cette recherche de satisfaire l’autre avant soi, on en dépense beaucoup sans écouter nos propres besoins. Et on s’épuise…
😩 En estime de soi : les autres voyant notre serviabilité vont en demander toujours plus. Ça semble si naturel pour nous de faire tout ça ! C’est un puit sans fond et c’est la sensation de ne jamais faire assez. Donc de ne pas être assez…
🤔 En connaissance de soi : en s’occupant des autres, on ne prend pas le temps d’écouter ses besoins, ses envies. Quand on nous demande ce qu’on aime, ce qui nous ferait plaisir, on ne sait pas répondre !

🗣 Et vous, comme le caméléon, vous vous adaptez à votre environnement par peur des conflits ou de blesser ?

Publié par Virginie Cotel

Je m’appelle Virginie Cotel. Après 13 ans à créer des logiciels et sites web pour de grandes entreprises, j’ai souhaité me reconvertir. Le jour où j’ai découvert que j’étais surdouée, mes perspectives ont changé et j’ai enfin accepté que mon envie d’accompagner des personnes était ce qui avait le plus de sens pour moi.

Laisser un commentaire