6 astuces pour gagner confiance en soi quand on est atypique

photo par Les cailloux de minuit

Bonne nouvelle ! On ne naît pas avec un quota de confiance en soi prédéterminé. Cette ressource inestimable pour se lancer dans de nouveaux projets est une ressource que l’on peut faire grandir. Je vous partage dans cet article, 6 pistes pour gagner confiance en vous quand vous êtes une personne atypique : hypersensible, haut potentiel ou multipotentiel.

1- Arrêter de se comparer

Stop à la comparaison, c’est du poison.  On pourrait croire à un nouveau slogan de campagne. C’est pourtant vrai. Notre cerveau le fait en permanence, notre évolution dépend même en partie de cette faculté que nous avons. Pourtant, utilisé de la mauvaise manière, la comparaison est fatale. Elle nous donne systématiquement perdant. Or, là où vous en êtes dans votre vie, c’est exactement où vous êtes censés être. Je ne vous dis pas que vous devez vous contenter d’être à l’endroit où vous êtes. Car ce que vous vivez maintenant est une expérience. Et derrière chaque expérience, il y a un apprentissage. Une leçon de vie qui nous fait évoluer. Si vous avez lu comment j’ai découvert que j’étais HP, peut-être comprenez-vous de quoi je veux parler.

Je vous propose, plutôt, de conserver votre énergie en cherchant des modèles inspirants. Des personnes qui vous donnent envie d’aller de l’avant. Pas qui vous font sentir tout petit. Ces personnes que vous aimeriez être un jour. Et sans entrer dans la comparaison, prenez le temps de lire sur leur parcours de vie. Découvez ce qui vous rapproche d’eux et leur façon de penser. Ce modèle a t-il une façon de penser qui a pu l’aider à se dépasser ? A avoir confiance en eux ?

2- Lister ses accomplissements, ses succès, ses talents. 

On passe nos journées à repérer ce qui nous manque, ce qui nous fait défaut. Et si on regardait d’où on vient, ce qu’on a traversé ? Je suis à peu près sûre que cela ferait une différence pour démarrer la journée, non ?

Nous sommes tous victime d’un truc appelé l’habituation hédoniste. C’est un mécanisme qui fait que ce qui nous rendait heureux il y a une semaine, comme un nouveau vélo, devient une habitude, le nouveau normal. Cela ne compte plus vraiment.

C’est pour réaliser le chemin parcouru que je demande avant chaque séances à mes clients : qu’est-ce qui a changé ? Qu’est-ce qui est une victoire pour vous ?

Et oui, une victoire peut-être une chose toute simple comme envoyer un CV ou appeler un inconnu. Mais, si cela consitue un défi que vous avez dépassé alors c’est une victoire. La première fois que j’ai écrit un article, c’était une victoire, croyez-moi ! J’ai toujours pensé que j’étais plus douée en math qu’en français. Et aujourd’hui, vous êtes en train de lire le 35ième article rien que sur mon blog !

3- Viser loin

Oui, viser loin. Ayez une vision de là où vous avez envie d’aller. Fixez-vous un bel objectif, qui vous fait vibrer, rêver, qui vous donne le sourire rien que d’y penser !

Ecrivez-le sur un carnet, une feuilel de papier. Prenez le temps de le détailler, pour qu’il semble aussi vrai que possible. Dites chut aux pensées qui passent en disant « non mais tu rêves » ou « n’importe quoi, c’est pas possible ». On s’en fiche, si c’est possible ou non. L’idée c’est de rêver, de visualiser votre rêve et de ressentir ce que cela ferait si vous y etiez pour de vrai.

Un objectif du type : qu’est-ce que je ferai si je gagnais au 1 million d’euros ?

Vous ressentez la joie, l’envie, le bonheur en l’écrivant ? Génial ! Vous êtes en train d’indiquer à votre cerveau là où vous avez envie d’aller ! Maintenant, inconsciemment ou non, vous avez commencé le voyage !

4- Et faire un petit pas

Viser loin oui, mais le premier pas ce ne sera pas de monter en haut de la montagne. Avant, on se prépare, on organise, on s’entraîne, on s’équipe. Et enfin, on s’élance, un pas après l’autre, à l’attaque de la montagne. Alors, quel serait le plus petit pas challengeant ET confortable qui vous fait ENVIE.

Ce n’est pas toujours évident, alors je vous ai donné des pistes ici.

5- Suivre votre joie

Suivre votre joie, votre envie. Quand on a un fonctionnement différent de celui d’une grande majorité de la population, on a aussi des besoins différents. Or, quand vous vous occupez de vos besoins, quand vous êtes en adéquation avec vos valeurs, physiologiquement vous êtes récompensés par cette sensation de joie.

C’est là que réside vos talents : dans la joie et la facilité. Si c’est naturel pour vous, alors ça vaut de l’or !

6- Faites n’importe quoi !

Peut-être qu’aujourd’hui, vous ne voyez pas bien quel petit pas faire pour servir votre objectif. Alors, lâchez-vous la grappe. Tant pis, cherchez n’importe quoi d’autre qui vous apporte de la joie. Car en vous mettant en mouvement, vous dépassez vos peurs. Et en réalisant des projets, vous renforcez votre confiance en vous.

Dans le livre d’Elisabeth Gilbert, j’aime beaucoup ce passage où elle mentionne un homme qui avait complètement foiré sa dernière mise en scène. La pièce avait été fiasco, il déprimait chez lui. Et puis, ses filles sont venues lui demandé de réparer leurs vélos. Il a alors pris le temps de les réparer et de les décorer en peignant des étoiles sur le cadre. Les vélos étaient tellement beau que les enfants du voisinage sont venus demandés des étoiles sur leur vélo, les uns après les autres. Et c’est comme ça, que la joie est revenue, qu’il est sorti de son marasme. Et un jour, il a monté une nouvelle pièce pour parler de cette aventure. Et cette fois-ci, ce fut un grand succès !

Alors, par quel point allez-vous commencer ?

Vous avez envie de gagner confiance en vous ? Le programme « HP, HS : j’ai confiance en moi » est là pour vous !

Virginie Cotel
Virginie Cotel

Je suis Virginie Cotel, coach de vie certifiée. Je vous accompagne, haut potentiel, hypersensible ou multipotentiel à comprendre votre fonctionnement pour le vivre au mieux, vous épanouir en osant être vous et créer la vie dont vous rêvez vraiment.

Pourquoi je manque de confiance en moi ?

Processed with VSCO with a4 preset

La confiance en soi, c’est ce talent que l’on est tous censé avoir pour être une personne adulte et compétente, non ?

Vous êtes vous déjà poser la question : pourquoi je manque de confiance en moi ? Pourquoi d’autres semblent en avoir à revendre ? Après vous avoir donné des pistes sur comment retrouver de la confiance en soi, j’avais envie d’explorer des pistes pour comprendre ce qui fait que l’on peut en manquer.

Lire la suite « Pourquoi je manque de confiance en moi ? »

7 astuces pour arrêter de penser trop avec son cerveau de haut potentiel

@lescaillouxdeminuit

Dans les problématiques qui reviennent le plus souvent auprès de mes clients, il y a ce cerveau qui pense trop et qui ne s’arrête jamais de penser.
Parfois, on aimerait être muni d’un interrupteur, pouvoir se mettre en veille, stopper le remue-méninge! C’est tellement fatigant ! Mais c’est comme si on ne pouvait pas s’arrêter de penser. Si on a un sursaut et que l’on se dit : « Stop, je pense à autre chose maintenant ». Paf ! 10 secondes plus tard, on se surprend à être sur la même lancée qu’avant.
Ce sont des ruminations, c’est à dire que ce sont des pensées qui nous mènent nulle part : elles ne nous apportent pas de solution à nos problèmes, il n’y a pas de mise en action.
Notre cerveau ressemble à un manège de centre équestre où dans le meilleur des cas, un seul cheval tourne en boucle. Et dans les cas les plus critiques, ressemble à 12 chevaux partis au grand galop mais toujours enfermer dans une boucle.

Dans ce texte, je vais vous donner des clés pour comprendre d’où viennent toutes nos ruminations et surtout 7 astuces pour stopper ce cerveau qui pense trop.

Lire la suite « 7 astuces pour arrêter de penser trop avec son cerveau de haut potentiel »

Quel métier quand on est HP ?

Processed with VSCO with a4 preset

Y a t’il un métier rêvé quand on est HP, surdoué ou zèbre ? Vous avez découvert que vous étiez haut potentiel et cette information explique tellement de choses sur votre fonctionnement ! Alors, avec un peu de chance, cela pourrait aussi être le sésame pour découvrir pour quoi vous êtes fait.e ?
Est-ce qu’être HP donne aussi des indices, des penchants pour certains métiers plus que d’autres ?
Réponse de Normand : peut-être bien que oui, peut-être bien que non (pardon, ce sont mes racines qui parlent 😅).

Je me suis posée longuement cette question quand j’ai découvert ma douance, il y’a 4 ans. Cette question allait et revenait depuis mon diplome d’ingénieur. Et, je sentais, de plus en plus fort, cette sensation que je n’étais pas à ma place dans mon travail.

J’espèrais, je crois, que la douance me donne TOUTES les réponses aux questions que je me posais à l’époque. C’est tentant, au début, de chercher à expliquer tout ce qui nous arrive par un seul phénomène. Pourtant, nous sommes bien plus riche, nos personnalités sont bien plus belles que le contour de ces deux petites lettres : HP.
Surtout, nous sommes tous différents. Vous ne retrouverez pas tous les HP du monde dans un seul métier.

Lire la suite « Quel métier quand on est HP ? »

Que faire quand on apprend qu’on est HP ?

Photo by Flash Dantz on Unsplash

Bim ! La réponse est tombée !
Vous venez de passer un bilan psychométrique et le psy ou neuro-psy que vous avez consulté vous dit que vous faites partie de ces 2,5% de la population qu’on appelle les hauts potentiels intellectuels.
Wahou… Ca fait bizarre, n’est-ce pas ?
Et surtout, maintenant que vous savez, qu’est-ce que vous allez en faire ?
Trois étapes par lesquelles vous allez peut-être passer pour reconstruire votre identité.

Lire la suite « Que faire quand on apprend qu’on est HP ? »

Comment trouver sa voie quand on est atypique ?

et qu’on ne sait pas par où commencer

Il y a 4 ans,  je me souviens que chaque soir en me couchant je m’endormais avec cette dernière pensée : “Je veux trouver un boulot qui me plait, pourvu que je rêve du métier qui soit fait pour moi !”. Bien sûr, je me réveillais et aucune illumination ne m’était venue pendant la nuit. Pourtant, aujourd’hui, je fais un métier que j’adore, qui me permet d’apprendre chaque jour et de bosser avec de belles personnes. Je vous partage 3 “trucs” que j’ai appris ces 4 dernières années.

Lire la suite « Comment trouver sa voie quand on est atypique ? »

Comment gérer l’ennui quand on est multipotentiel

photo par les cailloux de minuit

Faites vous partie de ses personnes qui se lassent vite ? Qui n’ont pas une passion mais en ont 10 ou en ont eu 10 ? Voire 30 selon votre âge … Et avec ses 10 ou 30 passions vient inévitablement la phase de l’ennui. Le manque d’envie, d’entrain qui fait le sel de la vie habituellement. Vient également les doutes : va t on trouver un sujet qui nous passionne et le garder ? Serons-nous stable un jour ? Comment gérer ses phases d’ennui quand on est un multipotentiel ?

Lire la suite « Comment gérer l’ennui quand on est multipotentiel »

Comment passer de la morosité à l’action en douceur

Processed with VSCO with preset

Vous n’arrivez pas à passer à l’action ? Vous avez ce projet de changer de boulot, de passer freelance, de quitter votre appartement, ou de retrouver la campagne mais vous n’arrivez pas à bouger ? Ne culpabiliser plus, c’est votre système nerveux autonome qui vous joue des tours ! Je vous explique comment ça passe et quels sont les remèdes pour enfin passer à l’action.

Pourquoi on ne passe pas à l’action ?

Il y a des moments dans une année où l’énergie n’est pas là, la motivation non plus quand ce n’est pas carrément les idées noires qui viennent à grand renfort de « Tu n’y arriveras jamais », « Tu es nul ! ».
Ces moments de doutes, d’incertitudes sont extrèmement inconfortables et pourtant, ils sont aussi acceptables. C’est ok de ne pas avoir toujours la pêche, c’est ok si vous avez envie de rien. C’est ok de se sentir mal par période.
Et non seulement, moi je vous le dis parce que je suis coach de vie 😁, mais la science le démontre en ayant étudiée notre système nerveux autonome.
Une théorie a été développé à ce sujet que je trouve extrémement éclairante, aidante pour comprendre comment nous fonctionnons. Et si nous comprenons notre fonctionnement avec ces hauts et bas émotionnels, il est aussi plus facile de l’accepter plutôt que de lutter contre.
Bizarrement, quand on cesse de lutter contre nos ressentis, nos émotions, notre fonctionnement atypique ou non, les choses se libèrent et nous évoluons.

Il existe un curieux paradoxe : lorsque je m’accepte tel que je suis, alors je peux changer

Carl Rogers
Lire la suite « Comment passer de la morosité à l’action en douceur »

Pourquoi le perfectionnisme est un vilain défaut

@lescaillouxdeminuit

Vous aussi vous avez ce vilain défaut de vouloir que les choses soient bien faites ?
Pourquoi je dis que c’est un défaut ? Entre vous et moi, ce n’est pas juste que vous aimé que les choses soient bien faites, mais c’est qu’elles correspondent à ce que vous avez imaginer qu’elles devraient être, non ? C’est-à-dire, que votre objectif est un fantasme. Il est donc très difficile, voire impossible à atteindre. Et pourtant, vous ou moi, nous tentons de l’atteindre et nous nous en essayant de le faire. Finalement, le perfectionnisme nous épuise et nous empêche de créer une vie sereine et heureuse.
Alors, pourquoi se met-on des objectifs inatteignables ? C’est ce que je vous propose de comprendre dans cet article. Et je vous proposerais quelques astuces pour y remédier.

Lire la suite « Pourquoi le perfectionnisme est un vilain défaut »

Prendre soin de soi quand on est hypersensible

@lescaillouxdeminuit

Nous sommes des êtres de lien. Nous avons besoin d’être en lien avec l’autre pour grandir, pour être bien. Depuis notre naissance, jusqu’à notre mort, le lien est présent et structure nos apprentissages, nos interactions, nos comportements, nos communications et j’en oublie. Peut être encore plus lorsqu’on est hypersensible, ou un haut potentiel hypersensible. C’est pourquoi, nous apprenons à prendre soin des autres. Parfois, au point de croire que prendre soin de soi, c’est voler du temps, de l’argent, de la disponibilité à notre entourage. Que notre entourage, les autres, le méritent plus que nous. Non, prendre soin de soi n’est pas égoïste !

Lire la suite « Prendre soin de soi quand on est hypersensible »