Sortir des injonctions pour vivre au plus près de ses aspirations

« Quand on veut, on peut » Qu’est ce que vous ressentez vous, quand on vous dit « quand on veut, on peut » ? Vous vous sentez bien ? Ou au contraire, vous ressentez une culpabilité voire une honte de ne pas y arriver ? A ne pas réussir, donc à ne pas faire suffisamment d’efforts pour yPoursuivre la lecture de « Sortir des injonctions pour vivre au plus près de ses aspirations »

5 bonnes raisons de lire « Emotifs talentueux » de Nathalie Alsteen

Nathalie Alsteen est une coach spécialisée sur le sujet du haut potentiel et de l’hypersensibilité. Elle a notamment créé le congrés virtuel de la douance qui en est à 3 ième édition cette année. C’est pour moi, une personne de référence sur le sujet de la douance et de l’hypersensibilité, aussi bien pour ses connaissances mais également pour sa générosité à partager et transmettre sur ses sujets. Quand j’ai appris qu’elle écrivait un livre sur les « Emotifs Talentueux » son expression pour désigner les personnes surdouées, je n’ai pas hésité très longtemps avant de l’acheter. Et je ne le regrette pas. Voici pourquoi.

Quels sont les livres à lire quand on se pose la question d’être surdoué ?

Vous vous posez beaucoup de questions sur le fait d’être HP, haut potentiel, surdoué, zèbres, philo-cognitifs ? Oui, décidément la liste est longue et me fait sourire. A moins que vous ayez passé ce fameux test de QI et que le psy vous ai dit « Vous êtes surdoué » mais vous ne savez quoi en faire?Poursuivre la lecture de « Quels sont les livres à lire quand on se pose la question d’être surdoué ? »

Devez-vous passer le test de QI ?

Suite à mon article publié sur le Huffington Post vous avez été très nombreux à m’écrire. Merci, pour tous vos mots si touchants et pour votre confiance. Je ne m’attendais aucunement à recevoir autant de retours. Comme quoi, nous sommes nombreux à nous sentir seul face à nous-même. Alors, comme j’ai très peur de ne pasPoursuivre la lecture de « Devez-vous passer le test de QI ? »

Comment j’ai découvert que j’étais surdouée

C’était un soir de janvier, il faisait nuit alors qu’il n’était que 18h, j’entrais dans le cabinet de la psy complètement stressée, j’osais à peine laisser battre mon cœur tellement j’attendais de connaître les résultats de ce test. J’avais 34 ans quand j’ai découvert que j’étais surdouée.