Que faire quand on apprend qu’on est HP ?

Photo by Flash Dantz on Unsplash

Bim ! La réponse est tombée !
Vous venez de passer un bilan psychométrique et le psy ou neuro-psy que vous avez consulté vous dit que vous faites partie de ces 2,5% de la population qu’on appelle les hauts potentiels intellectuels.
Wahou… Ca fait bizarre, n’est-ce pas ?
Et surtout, maintenant que vous savez, qu’est-ce que vous allez en faire ?
Trois étapes par lesquelles vous allez peut-être passer pour reconstruire votre identité.

Etape 1 : reconnaître le haut potentiel en soi

Il y a des personnes qui savent, depuis longtemps, qu’elles sont haut potentiel (HP). Mais pour une raison ou pour une autre, elles choississent de mettre cette information de côté.
Or, pour intégrer cette information, il me semble important d’aller la comprendre. Avoir un fonctionnement de haut potentiel, c’est subtil. Vous n’êtes pas un extraterrestre, vous êtes un humain avec un besoin de lien, de reconnaissance, d’accomplissement. Pour moi, l’écart, le décalage se vit à la fois dans cette recherche de ressembler à ce que les autres attendent de nous, sans succès et à la fois dans l’intensité de ce que nous vivons.
Et cela est complètement subjectif.
Je pense à cette maman qui me parle de son fils qui est différent car ils viennent de comprendre qu’il a un TDA/H. Elle m’explique qu’il peut demander 20 fois à ses camarades d’échanger ses cartes pokém*n quand bien même, on lui dit non vingt fois de suite.
Je lui réponds :

  • « Oui, je vois ! Ma fille est capable de me demander 20 fois de suite de lui mettre des dessins animés ».
    Puis, je me suis ravisée.
  • « Non, ce n’est pas la même chose, en réalité. C’est peut être le même type de comportement, mais ce que tu vis avec ton fils ce n’est peut être pas avec la même fréquence, avec la même intensité ».

Voilà pourquoi, je trouve qu’il est important de découvrir comment ce haut potentiel s’exprime chez vous. Car c’est une question subjective.
Comment le faire ?
En lisant, en écoutant des professionnels, en rencontrant des HP qui sont bien dans leur basket…En faisant ce chemin qui vous permet de mesurer l’écart.


Etape 2 : Que choisissez-vous d’assumer ?

Assumer son fonctionnement de haut potentiel intellectuel (HPI), c’est pour moi cesser de fonctionner contre soi, oser être authentique. Et ce n’est pas une mince affaire.

Pourtant, petit à petit, il est possible d’oser être pleinement soi-même, au travail, dans ses relations. Imaginez :

  • Vous êtes sensibles aux bruits ? Comment pouvez-vous faire pour pour vous ménager du calme ?
  • Vous avez besoin d’apprendre souvent ? Quel nouveau sujet avez-vous envie de découvrir ? Comment pouvez-vous transformer votre quotidien, votre environnement professionnel, relationnel pour qu’il soit à votre image ?
  • Vous avez besoin de créativité ? Comment pouvez-vous vous aménager du temps personnel ou mieux, créer votre poste de travail pour qu’il soit plus en adéquation avec votre travail.

Et oui, vous n’avez pas besoin de vous fondre dans le moule (ou dans le décor). Pour vivre heureux – et c’est vrai pour tous- il s’agit bien souvent d’assumer nos besoins, nos limites, notre fonctionnement.

Parmi les choses que j’ai réalisé en découvrant ma douance (autre nom pour parler du haut potentiel), c’est mon besoin de gérer mon propre rythme. Et à entendre les personnes qui me contactent, je suis loin d’être la seule atypique qui recherche cela. Entre les phases d’enthousiasme à plein régime où je peux être hyper productive et les phases descendantes où j’ai besoin de repos, de solitude, de calme, mon énergie et mon humeur font des grands huits.
Pendant très longtemps, j’ai cherché à fonctionner de façon linéaire. Etre tous les jours en forme, être tous les jours performantes, curieuses, empathiques, productives, joyeuses. Mais ce n’est pas possible !
Est-ce que cela tient du haut potentiel ? Non, tout le monde a des cycles. Mais j’ai appris que chez moi, ils sont plus intenses😊.

Etape 3 : Finir par oublier que vous êtes un haut potentiel

L’objectif de reconnaître et d’assumer ses particularités, c’est de finir par oublier que vous êtes HP.
Sérieusement ? Après avoir passé des jours voire des mois à vous poser la question, je vous propose d’oublier cet aspect là de vous ?
Tout ça pour ça, me direz-vous ?
C’est comme apprendre à conduire. Au départ, il faut être conscient, créer de nouveaux automatismes, de nouvelles habitudes. C’est le but dans les deux premières étapes dont je vous parle ci-dessus.
Mais, une fois votre façon à vous d’être au monde intégrée, les choses peuvent peu à peu se fluidifier.
Quand vous aurez compris ce qui fait de vous un être atypique et unique, vous n’aurez plus besoin de le revendiquer en utilisant une étiquette ou une autre.
Les deux premières étapes sont essentielles pour ajuster sa façon d’être à notre environnement. Pour mettre de la lumière sur ses émotions, ses besoins, pour les entendre et les nourrir.
Et parfois, on a besoin d’aide pour le faire.

Si vous avez envie d’aller plus vite sur ces 3 étapes après avoir découvert votre haut potentiel, j’ai créé l’académie des atypiques justement dans cet objectif. Découvrez les particularités de votre fonctionnement atypique et mettez vous en action pour trouver votre voie !
Vous pouvez retrouver le programme ici :

Et si vous avez besoin d’en discuter avec moi, je vous donne rendez-vous pour une séance découverte ici :

Virginie Cotel
Virginie Cotel

Je suis Virginie Cotel, coach de vie certifiée. Je vous accompagne, haut potentiel, hypersensible ou multipotentiel à comprendre votre fonctionnement pour le vivre au mieux, vous épanouir en osant être vous et créer la vie dont vous rêvez vraiment.

Publié par Virginie Cotel

Je m’appelle Virginie Cotel. Après 13 ans à créer des logiciels et sites web pour de grandes entreprises, j’ai souhaité me reconvertir. Le jour où j’ai découvert que j’étais surdouée, mes perspectives ont changé et j’ai enfin accepté que mon envie d’accompagner des personnes était ce qui avait le plus de sens pour moi.

3 commentaires sur « Que faire quand on apprend qu’on est HP ? »

Laisser un commentaire